Le glacier du Trift

Direction le canton de Berne pour une rando jusqu’au Pont du Trift, traversant le cirque du glacier du Trift. Température idéale, un peu de soleil, un peu de vent, superbe. On prend le téléphérique pour arriver à mi-chemin et ne faire que l’ascension vers le pont : soit 3h de marche en tout pour 5.6km de marche et un dénivelé raisonnable, on passe de 1357m à 1660m.

La montée se fait entre les moutons et la végétation, une odeur florale et poivrée très agréable flotte dans l’air, c’est calme, on ne croise que peu de monde. Arrivés en haut, le vent c’est levé, tellement que je serais incapable de traverser le pont. Prise de tremblements je n’ai pas dépassé les 10m depuis le bord. Trop peur. Mais la vue reste superbe.

La descente, en début d’après-midi sera plus vivante. On croise beaucoup de groupe, essentiellement des jeunes, en baskets, petites chaussures, webcam sur perche, smartphone et musique allumée. La quiétude n’est plus au rendez-vous. Étant mal équipés certains hésitent sur le chemin. En voulant les dépasser, l’homme fera un faux pas et une jolie roulade bien rattrapée en mode ni vu, ni connu il se relèvera, genre il ne s’est rien passé. Plus de peur que de mal heureusement et une bonne rigolade après.

Publicités

Balade en région d’Alesch

La balade du week-end partira de Belap pour finir à Riederalp. Et comme les noms l’indiquent, c’est dans les Alpes ! But du jeu : passer le pont suspendu du glacier d’Alesch, en Valais. Au départ des télécabines (même Debulls aura l’obligation d’acheter son billet), la balade doit durer plus ou moins 5h. 525m de dénivelé. Pfff, facile !

Euh…bah pas tant que ça ! Car, 525m c’est le dénivelé global. En partant de Belalp, nous descendrons d’abord 700m pour en remonter 876 dans la fôret d’Alesch (classée réserve naturelle),  juste après le casse-croute. Donc les sacs plus légers mais le ventre bien plus lourd. Les courbatures se feront sentir dès le lendemain. Et oui, nous sommes des grands sportifs !

En attendant, le chien, lui,  a fait la promenade comme si de rien n’était, tout en aboyant de temps à autre afin de nous motiver à aller plus vite. Elle ne faisait pas trop la maline lors du passage du pont mais elle était prête à le passer de nouveau une fois arrivée au bout !

Le temps était avec nous malgré les variations de température, un petit 8°C de prévu au sommet, en plein mois d’Août…ça refroidit. Nous avons eu de la chance. De la pluie était prévue, nous n’avons eu que quelques gouttes. Rien qui puisse nous gâcher la vue. Une balade magnifique et apaisante.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :