Rampe sud du Lötschberg

Cette fois nous partons en Valais du côté de Brig. La journée commence à 5h du matin, le train Lausanne-Brig part à 5h46. A cette heure là, seul le chien accepte de m’accompagner pour la journée. Le reste de la maison dort encore. Le reste du quartier aussi ainsi que le métro semble-t’il. Nous irons donc à la gare à pied, c’est pas loin, ça va aller. Les amis m’attendent sur le quai, Dieu soit loué j’aurai jamais réussit à me lever si tôt sinon !

Nous avons un changement à Brig pour prendre le train direction Hohtenn, point de départ de la randonnée. D’ici là, nous aurons le temps de prendre un petit dej’ dans le train, j’ai prévu le thé, le café, le pain et la confiture (faut savoir être prévoyant)  suivit d’une petite sieste.

Nous arrivons à Brig pour le lever du jour sur les montagnes, c’est magnifique et récompense amplement le dur lever de tout à l’heure. La rando prévue passe par de nombreux ponts et viaducs puisqu’elle longe la voie ferrée ou les bisses (canaux d’irrigation). L’avantage est que, malgré les 20 à 25km de rando, il n’y aura que plus ou moins 500m de dénivelé. Donc les genoux seront préservés. Par contre, faut pas avoir le vertiges, certains passages se résumant à deux planches de bois au dessus du vide, à flan de montagne avec un câble pour se tenir. C’est à se moment là que le chien a du être porté car pas très motivé à traverser.

La balade est magnifique, en automne avec le changement de couleur des arbres ce n’est que du bonheur !

Nous avons fait celle-là avec un détour pour le pont suspendu et un autre pour les bisses historiques de Gorperi :

http://www.bls.ch/f/reisen-ausfluege/ausfluege-so-wandern-suedrampe.php

http://www.musee-des-bisses.ch/bisse/gorperi

Mais y’en a bien d’autres :

http://www.valrando.ch/bisses/telechargerlabrochurerandonneeslelongdesbisses.pdf

Publicités

Aller hop, un peu de verdure !

Source Wiki :

Dobongsan est une montagne dans le parc national Bukhansan, Corée du Sud . Le parc s’étend sur Séoul et les villes de Yangju et Uijeongbu, dans la province de Gyeonggi-do . Son altitude est de 739,5 m.

En vrai, c’est un grand parc boisé avec une chaine de « montagnes » au centre. Sur le plan, la promenade fait -/+ 5km. En vérité on passe du niveau de la mer a 500m de haut en 4km, le dernier km étant le plus costaud. Évidemment, sur les 5 filles, une seule a des chaussures de rando, les autres sont en jeans/baskets/chaussures de ville…

Sur le chemin on ne croise que des ajumas et des oppas vêtus comme des pros avec bâtons, chaussures, vêtements Lafuma… Les paysages sont superbes, la nature verdoyante, un bon bol d air frais après la ville bruyante. Ça fait du bien !

Nous n’avons pas croiser d’animaux seulement des cours d’eau et des temples. Ici les gens ne se saluent pas quand il se croisent, certains écoutent de la musique en marchant. Je ne parle pas un mot de coréen, mais les filles se débrouillent et comme on ne passe pas inaperçues, les gens nous parlent parfois. On est pas équipées mais on rigole. De temps a autre des ajumas nous adresse la parole, les filles leur répondent.Les gens du coin sont étonnées et admiratifs de nous voir grimper (tranche d’age des randonneurs 50-70 ans, forcement on détonne !)

La dernière partie de la promenade est ardue : des rochers, des escaliers, c’est plus proche de l’escalade que de la simple promenade dominicale. On a souffert mais le panorama en valait la peine !Le plus a été la descente. Les baskets et chaussures de ville sur les chemins sableux, ça glisse. On s’entraide les unes les autres, on glisse, on rigole, on glousse, on prend des photos et on fait sourire les gens que l’on croise. On peut dire qu’on aura égayé leur journée !

L’anecdote : il nous a fallu choisir entre deux chemin. Pas de chance on a pris celui qui descendait a pic sur une hauteur de 2m. Bah, accrochées au rocher façon spiderman « Montre tes fesses au restant du monde! » (c’est tout ce que j’ai trouvé pour expliquer aux filles comment descendre) on est passées sans soucis, dans la bonne humeur. Notre groupe de filles non équipées étant passé, trois hommes du coin total look rando pro s’est senti piqué dans leur orgueil (ils allaient prendre l’autre chemin, plus facile). Au final, après quelques difficultés et sous nos encouragements et applaudissements, ils ont réussit a descendre, avec moins de grâce, d’équilibre et de style que nous (et beaucoup plus de frayeur). Girl Power !

%d blogueurs aiment cette page :